Les champs électromagnétiques hautes fréquences et hyperfréquences  

 

Ces champs électromagné)ques sont émis par les appareils produisant de très hautes fréquences (à partir de 10 MHz).

Cela concerne les appareils sans fil et ceux basés sur la technologie WiFi et Bluetooth.

Exemples: Gsm, antenne relais, téléphone sans fil (DECT), babyphone, routeur WiFi, …

Les ondes émises par ces appareils se répercutent sur les parois, se croisent, s’additionnent formant ainsi des « bulles » de pollution electromagnétique détectables seulement par la mesure.

 

Exemples:

 

                

 


 

Comment le mesurer ? 

 

L’intensité de puissance d’un champ électromagnétique hautes fréquences s’exprime en  

milliwatts par mètre carré  (mW/m²) ou encore microwatt par centimètre carré  (µW/cm²)  

  

Pour des raisons pratiques, les scientifiques préfèrent transformer la valeur en  V/m  

NB:  Des tableaux de conversions existent à cet effet. 

                         

Ce champ se mesure à l’aide d’un mesureur de champs électromagnétique. 

Exemple:

     

 

 

      HF 38B  (800 Mhz – 2500 Mhz) 
      GIGAHERTZ  SOLUTIONS

 

 

 

 

Seuils Champ électromagnétique hyperfréquences
Zone de travail 0,6 V/m max
Zone de repos 0,2 V/m max
Zone de travail ES 0,2 V/m max
Zone de repos ES 0,2 V/m max

ES = personne électro sensible

 


Comment réduire les champs électromagnétiques HF  et UHF ? 


 
LA MEILLEURE SOLUTION: 
 
Eliminer ce genre d’appareils et revenir aux appareils filaires.

 
 
AUTRES ALTERNATIVES: 
 
*  Éloignement en respectant les distances de sécurité et en gardant à l’esprit que cela 
    ne signifie pas qu’il n’y a plus de danger (les « bulles » de pollution sont partout).

   
*  La cage de Faraday qui isole les occupants des ondes produites à l’extérieur.

 
*  Les écrans de protection composés de mailles à base de métaux (cuivre, argent, …).


la peinture                           les tissus

                          

         

 

                 les vêtements                                                les blindages

 

                        

 

 

 


 

Et pour le GSM ? 
 
6 règles d’or à respecter : 
 
•   Pas de GSM pour les ados de moins de 15 ans. 
•   Ne pas porter le mobile à hauteur du cœur, de la hanche, des parties génitales. 
•   Utiliser une oreillette avec fil (si possible une oreillette Low Radiation) ou un cornet. 
•   Limiter le nombre et la durée des appels (10 min/jour en alternant chaquehoreille). 
•   Téléphoner dans des conditions de réception maximum. 
•   Pas de téléphone en voiture ou dans toute autre structure métallique

 

     


 

La technique du mannequin fantôme… un leurre ! 

 

                                        


Tout téléphone portable possède un indice DAS ou indice de Débit d’Absorption Spécifique. 
 
Il mesure le niveau de radiofréquences émis par le portable vers l’usager lorsqu’il fonctionne à pleine puissance. 
Les mobiles destinés à être utilisés en Belgique doivent présenter un indice DAS  
inférieur à 2 W/Kg, au niveau du tronc et de la tête. 


La technique du mannequin fantôme consiste à mesurer le niveau d'exposition aux radiofréquences  
que subit une tête factice emplie d’un gel sensé représenter les tissus cervicaux humain.

 

Cette technique n’est absolument pas fiable puisqu’un gel ne peut, en aucun cas, simuler un organisme humain.  
 

 

LA REALITE    

 

 

EN CONCLUSION:  un DAS faible ne diminue en rien ces risques, pire dans des zones de mauvaise réception, l’émission d’ondes pourra être amplifié !

 


Les effets biologiques des hautes fréquences et des ultra‐hautes fréquences
 
 
•   Altération de la structure des membranes cellulaires (rupture ADN), cancers (tumeurs cérébrales, leucémies, …) 


•   Fatigue, céphalées, insomnies, troubles de la concentration et de la mémoire.

 
•   Palpitations, troubles de la tension artérielle, accidents vasculaires, infarctus.

 
•   Stérilité 


•   Dégénérescences du cerveau (augmentation accrue de la maladie d’Alzeihmer) 
    crises d’épilepsie,…